Nickel : prix, production compagnies et ETF en 2017

Depuis 16 ans je n’ai jamais écris sur le prix du nickel, alors pourquoi aujourd’hui ? Parce que c’est probablement le métal qui subit actuellement la décote la plus sévère par rapport à son prix de production. Pour être direct, aujourd’hui, entre la moitié (Total production Cost) et les deux tiers des mines de nickel (All-in costs sustaining cost) ne gagnent pas ou très peu d’argent au prix actuel… C’est exactement le genre de situation que je trouve intéressante pour devenir « bullsih« .

I.Présentation et utilisation du Nickel.

  • Le nickel, Symbole Ni, a une température de fusion à 1455 degrés. Il a été découvert en 1751 par le chimiste suédois Axel Frederik Von Cronstedt. Il est blanc argenté et a une densité de 8.9. C’est un métal utilisé principalement comme alliage dans l’industrie et la fabrication des monnaies. Le Ni permet des alliages avec d’excellentes propriétés : résistance à l’usure, peu déformable, peu de dilatation, résistance aux réactifs chimiques et, surtout, à la corrosion atmosphérique.
  • Le Nickel est par exemple présent dans le bronze nickel Maillechorts (Cuivre, zinc et nickel), le Ruolz (cuivre, nickel et argent), l’Invar (fer et nickel), le constantan (cuivre, nickel, magnésium, fer, zinc et étain) et surtout l’alliage nickel-chrome qui est un alliage anticorrosion.
  • Concrètement il est utilisé pour fabriquer des cuves de produits chimiques, des aimants, des conducteurs électriques, des piles, les supers alliages (turboréacteurs, nucléaire, pétrole, turbines à gaz, semi-conducteurs, ), des aciers inoxydables : l’inox (agroalimentaire, électroménager, outils de l’industrie, matériel chirurgical…), la fabrication de pièces de monnaie (comme par exemple dans les pièces de 1 et de 2 euros)… Il est aussi utilisé comme revêtement anti corrosion sur le fer par électrolyse : robinets, tubes, ciseaux…)

En bref le nickel est énormément utilisé dans l’industrie, il fait moins rêver que l’or mais sa demande industrielle est très importante !

II. La production mondiale de Nickel en 2016.

Les cinq principaux pays producteurs de nickel sont :

  1.  Les Philippines avec une production de 500 000 tonnes de nickel en 2016.
  2.  La Russie avec 256 000 tonnes de nickel principalement produites par la compagnie Russe Norilsk Nickel.
  3. Le Canada avec 235 000 tonnes de nickel produites principalement par les compagnies Vale et Glencore.
  4. L’Australie avec 206 000 tonnes de nickel.
  5. La France avec la Nouvelle Calédonie qui produit 205 000 tonnes.
    – La société Le Nickel est détenue à 56% par Eramet, 34% par STCPI (région Nouvelle Calédonie) et 10% par Nisshin Steel (Japon).
    VNC : Vale Nouvelle Calédonie est détenue par Vale.
Graphique de la production mondiale de nickel par pays

Production mondiale de nickel par pays

III. Les producteurs de nickel en 2016.

Voici une petite liste des principaux producteurs dans le monde en 2016 (quand les chiffres sont disponibles).

  1. Le brésilien Vale  a produit 311 000 tonnes en 2016.
    Le producteur de fer brésilien, Vale, fondé en 1942,  est aussi un important producteur de nickel. Son code mnémonique à New Yrok est VALE et sur euronext VALE3 ou VALE5. Son Code ISIN c’est :  US91912E1055. Le premier actionnaire de Vale au brésil est Valepar SA avec 53.4% du capital.
  2. Le russe Norilsk Nickel  a produit  236 000 tonnes en 2016 (-12%).
    Comme son nom l’indique Norisk Nickel produit principalement du nickel mais aussi du palladium, du platine et du cuivre.
    La société russe est cotée à Londres et son code mnémonique est MNOD et son code ISIN : US55315J1025. Le premier actionnaire de Norilsk Nickel (en Russie) est Vladimir Potanin avec 30.4% du capital.
  3. Jinchuan Group est un groupe de métallurgie chinois qui a produit 130 000 tonnes  en 2010. Il est coté à la bourse de Hong Kong et son code  mnémonique est 2362. Le premier actionnaire est Gansu State-Owned Assets Supervision avec 67.5% du capital.
  4. BHP Biliton  est la plus grande entreprise minière au monde. L’entreprise minière australienne produit du fer, de l’uranium, du charbon, du pétrole, cuivre… Et aussi 80 700 tonnes de nickel. Ses codes mnémonique sont BHP à New York (NYSE), BLT à Londres (LSE) et BHP en Australie (ASX) et son code ISIN : GB0000566504. BlackRock Investment  est le premier actionnaire de BHP UK avec 7.39%  et de BHP Australie avec 2.79% des actions.
  5. La multinationale Suisse Xstrata a été rachetée par Glencore en 2013. En 2016 Glencore a produit  115 000 tonnes de Ni. Glencore produit aussi (liste non exhaustive) du cuivre, du chrome, du vanadium, du zinc et du charbon. Ses codes mnémoniques sont GLEN à Londres, GLEN.HK à Honk Kong et GLN.J à Johannesburg. Son code ISIN est : JE00B4T3BW64.  Le premier actionnaire de Glencore est Quatar Holding avec 9% des actions.
  6.  Sumitomo Metal Mining est un très important et ancien conglomérat japonais.  Il a produit 58 000 tonnes  de métal blanc en 2010. Son code mnémonique à la bourse de Tokyo est SUMA et son code ISIN : JP3404600003. Le premier actionnaire de la société japonaise est Sumitomo Mining qui possède 5.16% des actions.
  7. La seule société française de ce palmarès est Eramet  qui a produit 55 000 tonnes de nickel de Nouvelle Calédonie en 2016. Son cours de bourse a été divisé par 13 depuis son sommet de 2008. Son code mnémonique à Paris est ERA et son code ISIN : FR0000131757. Eramet fait partie de l’indice CAC All-tradables et éligible au SRD et PEA. La société est détenue à 37% par la famille Duval.
  8. Pacifics Metals (1949) est une société japonaise cotée sur le NIKKEI 225 qui a produit 40 000 tonnes en 2010. Son code mnémonique est 5541 à la bourse de Tokyo et son code ISIN : JP3448000004. Le premier actionnaire est Nippon Steel & Sumitomo metal avec 10.5% du capital.
  9. AngloAmerican est une société anglaise qui a été créée en Afrique du sud en 1917. Elle a produit 45 000 tonnes de nickel en 2016 (30 000 tonnes en 2015). Anglo American produit aussi des diamants, du cuivre, du fer, du platine et du charbon. La compagnie s’est séparée de 31 projets miniers sur 68 depuis 2013. Le code mnémonique d’Anglo American à la bourse de Londres est AAL et son code ISIN : GB00B1XZS820. Le principal actionnaire est Public Investment Corp. avec 13.3% de la société.
  10. Sherrit est producteur de cobalt (6% de la production mondiale) et de nickel canadien (plus un peu de pétrole à Cuba). En 2016 il a produit 16 800 tonnes de nickel. Le code mnémonique de Sherrit au Canada est S et son code ISIN : CA8239011031. Le premier actionnaire est Foyston, Gordo & Payne avec 12.6% du capital.

Comme vous l’aurez peut être remarqué, il n’y pas de compagnie « 100% nickel« . Il y a des compagnies intégrées horizontalement (compagnies minières) ou verticalement (producteurs d’acier).

IV. Le prix et le cours du nickel.

A. Les unités de mesure du prix du nickel.

Le prix du nickel est  donné en dollars (USD) et l’unité de mesure est la livre anglaise mais aussi parfois en tonne.

  1. Une livre = 453,59 grammes.
  2. Une tonne = 2204.62 livres. Pour avoir le prix d’une tonne  il suffit de multiplier le prix de la livre par 2204.62 (les tableurs sont les meilleurs amis de l’analyse fondamentale).
  3. Un kilogramme = 2,2 livres. Pour le prix du nickel en kilogramme, il suffit de multiplier le prix de la livre par 2.2.

Par exemple aujourd’hui le prix de la livre de nickel est de 3.98$ la livre, soit 8 779$ la tonne.

B. Où trouver le cours du nickel.

Pour avoir le cours du nickel en direct mon site favori est KitcoMetals. Sur la colonne de gauche en plus du prix du nickel vous trouverez également le cours, en direct, d’autres métaux industriels. Comme le cuivre, le zinc, l’aluminium, le plomb ou l’uranium. Vous avez même d’excellentes applications pour portable. Je n’ai pas d’action chez eux, c’est juste le meilleur site pour avoir le cours des métaux!

C. Le prix du nickel depuis 1950 (en année).

Le prix du nickel après la fièvre de 2007 est retourné au même niveau de prix qu’en 2002 et 2003. Sauf que depuis 14 ans les couts de production ont augmenté.
Aujourd’hui, presque la moitié des mines de nickel ont des coûts de production (cash cost) au dessus du prix actuel. La situation peut durer quelques temps mais pas éternellement!
En effet la hausse des prix du nickel de 2007 poussée par la demande chinoise,  la hausse du prix du pétrole et les restrictions d’exportations  indonésiennes ont créé une sorte de « tempête parfaite« .
Les prix élevés de la tonne de nickel ont permis à de très nombreux projets de passer du stade de l’exploration à celui de mine. Alors que ces projets avaient des coûts de production beaucoup trop importants. Cette « tempête parfaite » a permis a de nombreux projets miniers de passer du stade de l’exploration à celui de la production. A suivi ensuite, naturellement, une longue période de sur-production, de stocks importants et donc de baisse des prix de 2008-11 à 2017…

Le graphique du prix du nickel depuis 1950

Le prix du Nickel de 1950 à 2016

V.La production de nickel.

Il y a un décalage entre le prix du nickel et la production. Le prix du nickel a commencé à baisser en 2008-11 et la production en 2013. Pour que la production augmente à nouveau il faut nécessairement que le prix du minerai de nickel augmente.

Graphique de la production mondiale de nickel de 1950 à 2016

Production mondiale de nickel

V. Les ETF du nickel.

Les ETF du secteur sont tous dans des bas historiques (qui a dit à la cave?). Ils sont ici à titre indicatif et je vous conseille fortement de faire vos devoirs avant même d’avoir l’idée d’envisager la moindre opération. Traduction : lire et comprendre toute la documentation,  indigeste et en anglais, associée sur les sites  des émetteurs est un passage obligé. Avant de sauter à l’élastique on vérifie la qualité de l’élastique.

A. ETFS Commodity Securities Nickel ( ETF Securities Group )

  • frais de gestion : 0.49%.
  • code mnémonique : NICK (à Londres)
  • code ISIN : GB00B15KY211
  • Performance depuis 5 ans -48%
  • Remarque : corrélation avec le Bloomberg Nickel Subindex (code : BCOMNI à NY).

B. iPath Bloomberg Nickel Subindex (Barclay bank).

  • frais de gestion : 0.75%.
  • code mnémonique : JJN
  • code ISIN : US06739F1194.
  • Performance depuis 2008 – 80%
  • Remarque : corrélation partielle avec le nickel.
Graphique ETF Iptath Bloomberg Nickel JJN

Iptath Bloomberg Nickel JJN

C. iPath Pure Beta Nickel(Barclay bank).

  • frais de gestion : 0.75%.
  • code mnémonique : NINI
  • code ISIN : US06740P2130.
  • Performance depuis 2011 -70%
  • Remarque : corrélation partielle avec le nickel.

Conclusion

  • Selon Wood Mackenzie, qui est à l’analyse des matières premières ce que Barcelone et  le Real Madrid réunis sont au football. Le cash cost  de 50% des producteurs de  nickel est au dessus de 3.78$ / lbs pour le premier trimestre 2017. Sachant que le cours  est d’aujourd’hui  à +/- 4 dollars la livre (prix en direct ici)…
  • Ceci n’est pas une recommandation d’achat pour des mines et/ou des ETF Nickel. Je cherche juste à attirer votre attention sur ce secteur et à faire un petit panorama rapide.
  • Le nickel au fond? Dans une zone basse c’est sur, dans le creux ultime? Difficile à dire.
  • L’idée ici n’est pas de vous faire ouvrir un « compte nickel » mais plus de vous inciter  à  regarder et surveiller le secteur du nickel.

Dr Thomas Chaize

 

Ce contenu a été publié dans Métaux, Nickel. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Nickel : prix, production compagnies et ETF en 2017

  1. Couturier Thierry dit :

    Nickel comme article 😉
    Concis mais suffisamment complet pour se faire une idée des ‘devoirs à réaliser’

    Merci beaucoup.

  2. Guido Ciaccio dit :

    Sempre molto interessante e ben documentato.
    Bravo e grazie
    Guido

  3. Vanden Berghe dit :

    Si nous sommes nous en train de « digérer » les augmentations de capacité décidées au vu des prix de 2007-2008, rien ne dit que les prix repartiront à la hausse surtout si l’économie mondiale est en reprise molle…

  4. Vanden Berghe dit :

    Si nous sommes en train de digérer des augmentations de capacité décidées sur base des prix 2007-2008, les prix risquent de ne pas grimper bcp surtout si l’économie est en reprise molle…

  5. Hervé J dit :

    Intéressant. Au lecteur de continuer en analysant les comptes annuels et les rapports d’activité des structures citées. J’espère bientôt le même type de note sur l’argent.

  6. Eugene C dit :

    Always very interesting Dr Chaize !! … but … nickel … how do you call the smaller coins? nickel !! and the general trend is not to produce them any more

    but No 2: industrial metal, yes, of course, almost all inox steel contain nickel, but the world economy is going to improve as the US are trying to show us? really? no neverending stagnation in sight ??

  7. Chaize Thomas dit :

    Remarque : Si le prix du nickel stagne et/ou baisse encore alors la production baissera de façon très importante à cause de la courbe des couts de production.
    « Le cash cost de 50% des producteurs de nickel est au-dessus de 3.78$ / lbs pour le premier trimestre 2017. »
    Il est impossible de produire à perte indéfiniment.

  8. RV dit :

    Petite étude rapide :
    Effectivement le Nickel est dans la cave, toutefois j’ai examiné Sherrit S toronto et en 2018 il touchait $ 18.00 cda Aujourd’hui il est à $ 0.81c ils ont du $$$$ + élevé que le cours de l’action et techniquement il y a divergence positive avec RSI
    Je viens d’en acheter 25,000 à $ .82c et je vais etre patient, ce n’est pas trop demandé de doubler à l’intérieur de 5 ans

    • Chaize Thomas dit :

      Effectivement, après une très rapide lecture du bilan (erreur possible), largement en dessous de la valeur de l’actif net, plus du cash, mais une grosse dette (…).

  9. Claude dit :

    Très intéressant. Merci
    Donnez vus le même type d’info sur le lithium ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *