Les vagues d’Elliot et cycles de Kondratiev les pics de production.

En l’an 1000, les hommes avaient peur de la fin des temps, 1000 ans plus tard différentes méthodes d’analyse font converger les points négatifs. Délire eschatologique ou approche sérieuse ?
Une première partie concerne l’analyse technique avec les vagues d’Elliot, ensuite c’est une approche cyclique avec les cycles de Kondratiev et pour terminer c’est de l’analyse fondamentale avec les pics de production dans les matières premières.
Les trois sont réunies sur un même graphique car elles ont le même point de rupture pour l’année 2000..

dessin

I. Elliot Wave.

A) Pour Elliot, le marché est divisé en 8 vagues.

Il y a 5 vagues numérotées de 1 à 5 pendant la hausse, et trois vagues de correction pendant la baisse nommées A, B et C.
Cette théorie s’applique aussi bien à très court terme qu’à très long terme.
B) Qu’en est t’il ?
A très long terme, il est possible de subdiviser ainsi :
1800-1835 ? vague (I)
1835-1860 ? vague (II)
1860-1929 ? vague (III)
1929-1933 ? vague (IV)
1933-2000 ? vague (V)

C) L’avenir selon les vagues d’Elliot ?

Si l’on accepte ce décompte, nous allons avoir dans les prochaines décennies une période de baisse sur les indices : avec une grande vague (A) de baisse. Une période de hausse vague (B) et nouvelle grande vague de baisse (C).
C’est un scénario très pessimiste, puisque la phase de baisse est très longue (plusieurs décennies).

II. Kondratieff cycle.

a) Que ce que c’est ?

Kondratiev est un économiste Russe qui a travaillé dans les années 1920 sur les cycles économiques. Selon les cycles de Kondratiev, l’économie connaît des phases de croissance et de baisse de façon cyclique.
Il y a quatre périodes, le printemps, l’été, l’automne et l’hiver. Il a étudié ses cycles de 1800 à 1920. nous pouvons ainsi vérifier la validité de ses cycles. C’est un outil simple et très efficace pour prévoir les cycles économiques.

b) Qu’en est t’il selon les cycles de Kondratiev ?

Le cycle actuel débute dans les années 1950, le printemps et l’été se sont écoulés de 1950 à 1980, c’est la période des Trente glorieuses. Depuis 1980, c’est l’automne, l’hiver de Kondratiev aurait dû débuter depuis les années 2000. C’est un cycle d’une cinquantaine d’années.

c) L’hiver de Kondratiev.

Selon cette approche, l’hiver devrait débuter dans la période actuelle. Toutes les tentatives pour éviter cela ne font que repousser le moment où débutera l’hiver. Cependant en repoussant l’hiver, on risque d’en amplifier ses conséquences négatives. Les dirigeants des banques centrales ont la même certitude d’avoir maîtrisé les cycles économiques que ceux des années 1920 avant la crise de 1929 et l’hiver de Kondratieff.

III. Les matières premières.

a) Le pic de production du pétrole.

Selon la courbe de Hubbert, le pic de production de la production pétrolière devrait avoir lieu autour de 2000 (version la plus pessimiste). Cette approche justifie le pic de production en 2000 parce que le pic des découvertes pétrolières a eu lieu dans les années 1970. Il faut ensuite attendre 30 ans pour atteindre le pic de production.
Il y a de nombreux pays qui ont atteint leur pic de production parmi les grands producteurs comme par exemple le Mexique, Les USA, la Chine, L’Angleterre, la Norvège, la Russie, le Venezuela, le Qatar, Le Canada, l’Iran et l’Angola. La période des grandes découvertes est terminée, on ne découvre plus que de petits gisements plus coûteux à exploiter.
Pour résumer, la production de pétrole devrait connaître un lent déclin qui aura des conséquences énormes sur nos économies basées sur le pétrole à bas prix et abondant.

b) Les autres matières premières.

L’ensemble des matières 1ères est dans une situation similaire. Les pics de production sont seulement plus ou moins éloignés. Mais, il n’y a pas de recherches aussi précises que pour pétrole et qui permettent de savoir quand aura lieu le pic de production du zinc, nickel, cuivre ou de l’or.
Prenons l’exemple de l’or, sa courbe de production de 1900 à 2000 est représentée sur le graphique. Les ressources en sous-sol sont estimées entre 13 et 30 ans de production selon les auteurs. Le pic de production ne semble donc plus très loin. Certains auteurs le placent en 2000-2005. Les symptômes sont les mêmes que pour le pétrole, moins de découvertes et de plus petites tailles, on ne découvre plus de gisements de classe mondiale, les gisements les plus rentables ont déjà été exploités. Par exemple l’Afrique du sud, qui domine la production d’or depuis plus d’un siècle, est passée des 2/5 en 1980 à ¼ de la production mondial d’or en 1991.
La situation est pareille dans d’autres matières 1ères, seule la date du pic de production change.

c) Paradigme économique.

Les matières premières sont à tort considérées comme une ressource inépuisable, mais cela risque de changer dans la décennie qui vient avec la baisse de la production de certains métaux ou du pétrole. Cela transformera totalement l’approche vis des à vis des matières première. On reproche à la Chine aujourd’hui de trop consommer de matières1ères, imaginez dans 10 ans….

Graphique vagues d'Elliot et cycles de Kondratiev

Trois approches différentes ont été réunies ici dans un même graphique: les vagues d’Elliot, les cycles de Kondratiev et le pic de production dans les matières premières. Ces trois approches indiquent une baisse à partir de 2000, baisse des indices avec Elliot, période de crise avec Kondratiev et baisse de la production des matières premières (le « peak oil » est le plus connu). Mais, il existe d’autres indicateurs qui vont dans le même sens et que j’ai écartés pour ne pas alourdir le graphique (problème du $us ou les h&s sur les index mondiaux par exemple). Cela fait beaucoup de facteurs qui convergent dans une même direction. Je vous fais part ici de mes interrogations, j’espère me tromper et que ceci soit ma plus mauvaise analyse.
Pour terminer, voici un proverbe « un pessimiste est un optimiste qui a compris ».

Dr Thomas Chaize

Ce contenu a été publié dans Métaux, Or. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *