Le prix du pétrole, charbon, gaz, uranium

Nous avons parfois l’occasion de suivre le prix du pétrole dans la presse, à la radio ou à la télévision. Mais pour le prix du gaz, de l’uranium ou du charbon c’est plus rare. De plus, quand vous avez le prix du pétrole c’est bien souvent sans graphique, ou avec un graphique à court terme. Voilà pourquoi, ici, nous allons faire un petit bilan du prix de l’énergie depuis 1980 pour savoir où nous nous trouvons actuellement.

Le prix du pétrole, charbon, gaz, uranium

Le prix du pétrole, charbon, gaz, uranium à long terme

Définitions :

Australian Coal : c’est le prix d’une tonne de charbon thermique (12 000 BTU/pound) australien.
WTI Crude Oil : C’est le prix d’un baril de pétrole WTI (West Texas Intermediate).
Henry Hub Natural Gas : C’est le prix d’un million de BTU (British Thermal Unit) de gaz en Louisiane.
Uranium Price : C’est le prix pour une livre d’uranium.

Les phases de Weinstein

Vous remarquerez que le prix du pétrole, du charbon, du gaz et de l’uranium monte en même temps, avec des décalages et une volatilité différente. Pour nous situer dans sur ce graphique, nous allons utiliser les phases Weinstein. Les phases de Weinstein nous permettent d’avoir un langage commun et de résumer la situation en quelques mots.

En résumé, elles comprennent 4 phases :

Phase 1 (fondation)

phase 2 (phase d’avancée au-dessus de la moyenne mobile à 200 jours)

Phase 3 (zone plafond)

Phase 4 (la chute en dessous de la moyenne mobile à 200jours).

Il est possible de faire deux graphiques différents avec les Phases Weinstein (je n’ai pas réussi à choisir), le premier, plus simple et plus claire; le second un peu plus compliqué. Les deux graphiques ont en commun la phase 1, de départ (1980-1998) et la phase 4, actuelle depuis 2011-2014.

Le prix du pétrole, charbon, gaz, uranium

Le prix du pétrole, charbon, gaz, uranium et les phases de Weinstein

Le prix du pétrole, charbon, gaz, uranium (graphique).

graphique du prix du pétrole, charbon, gaz, uranium avec les phases de Weinstein

C’est énormément simplifié, mais cela permet de nous situer dans le cycle.

Une fois la Phase 4 terminée, normalement nous devrions entrer dans une Phase 1, de fondation pendant quelque temps avant de connaître une nouvelle Phase 2.

La question est de savoir si nous allons avoir une phase 1, courte ou longue? Je n’ai pas la réponse, mais ce qui est sur c’est que la prochaine phase 2 mérite toute notre attention.

Pour faire simple, il nous suffit de suivre le prix du pétrole, qui est en quelque sorte le leader de ce groupe. Quand le prix du pétrole passera durablement au-dessus de sa moyenne mobile à 200 jours ou 30 semaines nous aurons un indicateur haussier très intéressant (actuellement la MM200 est aux alentours de 45$).

energie4

La Population mondiale et la consommation d’énergie.

Le monde comptait 4.4 milliards d’habitants en 1980, 6 milliards en 2000 et 7.4 milliards aujourd’hui… Une partie, toujours plus importante, de cette population adopte le mode de vie occidentale. C’est à dire, pour chaque famille, une voiture (puis deux), une maison individuelle (toujours plus grande), de la lumière le soir, du chauffage en hiver, de la climatisation en été, de l’électricité pour l’ordinateur, les téléphones, le réfrigérateur, la télévision, la machine à laver, le sèche-linge…

Ce qui demande toujours plus de pétrole pour les transports, de gaz, de charbon et d’uranium pour l’électricité. Nous désirons ce confort, mais oublions qu’en amont cela demande des ressources naturelles qui n’existent qu’en quantité limitée!

Alors tôt ou tard l’offre sera inférieure à la demande et nous aurons une nouvelle Phase 2.

Dr Thomas Chaize

Ce contenu a été publié dans Charbon, Energie, Gaz naturel, Pétrole, Uranium, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *