Le prix de l’uranium

Après avoir abordé la situation du pétrole et du gaz naturel à long terme voici une petite étude sur la situation du prix de l’uranium (bientôt ce sera le charbon). Le gaz et le charbon suivent la hausse du prix du pétrole, qu’en est il de l’uranium?

Dessin uranium

I. Production.

  • L’uranium sert à produire de l’électricité dans les centrales nucléaire, la demande mondiale en électricité est de plus en plus importante. C’est pour cette raison qu’il y a de plus en plus de centrales nucléaires.
  • Il y a 18 pays producteurs d’uranium dans le monde, 52% de la production de 2003 est produite au Canada et 30% est produite en Australie.
    Les quatre premiers producteurs d’uranium représentent 56% de la production mondiale, et les deux premiers représentent 33 % de la production mondiale.
  • Le désarmement devrait répondre à 10 à 12% de la demande dans les 10 à 15 ans à venir.
  • Il n’y a pas de grande mine d’uranium qui s’ouvre, il y a que des fermetures, seul une très forte hausse du prix de l’uranium peut relancer les investissements pour ouvrir de nouvelles mines.
  • En 2003, les plus grands pays producteurs d’uranium sont : le Canada (10 457 tonnes), l’Australie (7572), le Kazakhstan (3300 tonnes), le Niger (3143), la Russie (3150 tonnes), la Namibie (2036 tonnes), l’Ouzbékistan (1770 tonnes), les USA (846 tonnes), l’Ukraine (800 tonnes), l’Afrique du sud (824tonnes), la Chine (750 tonnes).

II. La demande.

  • Il y a 440 réacteurs nucléaires dans le monde dans 32 pays (on peut y ajouter 24 en construction en 2005, 40 en projet et 75 proposés), c’est la Chine qui a le plus important programme de construction de centrale nucléaire pour répondre à son manque d’électricité.
  • En 2003, il y a eu 92 millions de livres d’uranium de produite, ce qui fait que 51% de la demande mondiale.
    – Petits calculs théoriques :
    En 2003 il y avais 440 centrales nucléaires dans le monde qui avaient besoin de 68 357 tonnes de minerais d’uranium, ce qui fait en moyenne 155 tonnes d’uranium par an et par centrale.
    Il y a 24 réacteur en construction dans le monde, 24*155= 3720 tonnes d’uranium par an.
    Il y a 40 réacteurs en projets dans le monde 40*155= 6200 tonnes par an.
    Il y a 73 réacteurs qui sont proposés à la construction 73*155= 11315 tonnes d’uranium par an. Ce qui fait 21 235 tonnes d’uranium consommés en plus dans les années à venir, ce qui fait une hausse de l’ordre de 30%. Ceci n’est que théorique et absolument pas précis, mais permet d’avoir un ordre de grandeur de la future demande.
  • La demande d’uranium de 2004 est de 66 658 tonnes (170 000 000 livres) et la production ne devrait encore couvrir que 50% de la demande. La demande est supérieure à l’offre depuis 1984, ce déficit existe depuis 20 ans et les stocks stratégiques semblent ne plus arriver à couvrir ce déficit.
  • Il n’y a pas de bourse de l’uranium, le prix se négocie par contrat. Il y a 15% du marché de l’uranium qui se négocie à court terme avec des contrats à moins de douze mois et 85% qui se négocie à long terme avec des contrats de 2 à 10 ans, mais en général les contrats sont de 3 à 5 ans.
    La demande devrait croître de 1 à 2% par an dans les années à venir.
Le graphique de la production d'uranium

Production uranium

III. Le prix de l’uranium.

  • L’écart entre l’offre et la demande est contrôlé depuis 10 ans par la vente des stocks stratégiques, l’épuisement de ces stocks devrait faire monter durablement les prix de la livre.
  • Le cours  est de 23 dollars et il a eu des bas à 6 dollars la livre d’uranium. Le prix de l’uranium est sorti d’un canal horizontal vieux de 20 ans qui avait un support à 6 dollars et une résistance à 16 dollars. La sorti de ce canal est très positif et promet une belle hausse. Malgré le doublement des cours, l’uranium est encore à la moitié des cours de 1978 qui était à 43 dollars la livre.
  • Le prix de la livre d’uranium devrait facilement approcher ses anciens sommets dans la zone des 43 dollars dans les années à venir.
Le graphique du prix de l'uranium en 2005

Le prix de l’uranium

  • A long terme le prix  va connaître une forte hausse pour plusieurs raisons :
    Offre : Il faut de nombreuses années entre l’augmentation des prix de l’uranium et l’ouverture des nouvelles mines d’uranium.
  • Demande : la demande va augmenter à cause du grand nombre de centrales en construction.
  • Le décalage entre l’offre et la demande d’uranium est très ancien et les stocks arrivent donc à échéance.
  • La hausse du prix du pétrole incite à se tourner vers d’autres types d’énergies (charbon, gaz, et uranium).
  • La demande en électricité devrait continuer à augmenter dans les prochaines années, surtout en Chine.
  • Les problèmes de réchauffement climatique incitent les pays à construire des centrales nucléaires.
    Pour résumer, l’uranium comme le pétrole et le gaz naturel vont voir leur prix augmenter dans les années à venir, raisons sont identiques : augmentation de la demande et baisse de l’offre.

Dr Thomas Chaize

Ce contenu a été publié dans Energie, Uranium. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *