Le gaz naturel au Canada : Production et prix

Le pic mondial de production du pétrole nous fait oublier que des pics de production régionaux sont aussi possibles pour le gaz naturel. Le Canada est le troisième pays producteur de gaz naturel au Monde avec une production de 188 bcm, devant l’Iran et ses 111.9 bcm et derrière la Russie (607.4 bcm),  et les Etats Unis (546 bcm), qui sont aussi les deux premiers consommateurs.
L’équilibre de la production et des prix du gaz naturel en Amérique du nord dépend de l’excédent de production de gaz naturel du Canada, celui-ci doit combler le déficit de production des Etats Unis.

Dessin gaz naturel en amérique du nord

II. La production de gaz naturel du Canada.

De 1987 à 2001, la production canadienne de gaz naturel a progressé en continu de 80 à 180 milliards de mètres cube de gaz.
De 2001 à 2006, la production a stagné entre 186 et 188 milliards de mètres cube de gaz naturel.
En 2007, la production de gaz naturel du Canada a connu une légère baisse de 2.5%. Une baisse de 7 à  15% est possible d’ici 2009 selon l’Office national de l’énergie du Canada.

Graphique de la production de gaz naturel au Canada de 1970 à 2009

Depuis 1984 les réserves de gaz naturel du Canada ont baissé de 42%, depuis 2003 elles restent stables.

Graphique des réserves de gaz naturel au Canada

II. L’Alberta et le gaz naturel.

Comme nous l’avons vu dans l’étude sur la production de gaz naturel en Amérique du nord, l’équilibre entre l’offre et la demande en Amérique du nord repose sur l’excèdent de production du Canada. La production du Canada quant à elle dépend de la production de gaz de l’Alberta. L’Alberta produisait 135 734 millions de mètres cube de gaz en 2007, c’est 81% de la production de gaz naturel du Canada. Elle possède 70% des réserves de gaz du Canada. La production de gaz naturel de la Colombie britannique représente 13% de la production du Canada et le Saskatchewan 3.7%.
Les dépenses pour les équipements de gaz et pétrole ont triplé dans la région de l’Alberta et le nombre de puits de gaz en activité a presque doublé en 8 ans, pourtant la production et les réserves de gaz naturel ont baissé depuis 2000 dans cette région stratégique…

Graphique de la production de gaz naturel en Alberta depuis 1947

III. Hausse des investissements, des forages et des prix du gaz naturel.

Pendant la période de stagnation de la production de gaz naturel depuis 2001, les investissements pour chercher du gaz naturel et du pétrole ont triplé.
Le nombre de forage pour la recherche de gaz naturel a doublé. Le prix minimum du gaz naturel a triplé pendant la même période.
Le secteur du gaz naturel au Canada a connu une période de forts investissements et une activité d’exploration très importante motivée par la hausse des prix du gaz naturel. Malgré tous ces facteurs positifs, la production de gaz naturel a stagné, puis baissé en 2007 et elle baissera probablement encore en 2008.
Pour résumer, on dépense plus d’argent pour forer d’avantage de trous et produire au mieux la même quantité de gaz…

Pour maintenir la production de gaz naturel en Amérique du Nord, des niveaux de prix élevé pour le gaz naturel sont indispensables. Aujourd’hui, Il faut plus de forages, toujours plus complexes et profonds, qui coûtent de plus en plus chers pour maintenir péniblement la production de gaz naturel. Des niveaux de prix élevés sauvent la production à court terme, mais ne ils suffiront pas à long terme à empêcher la chute de la production en Amérique du Nord. L’excèdent de production de gaz naturel canadien à destination des USA commence à s’amoindrir. La baisse de production de la région de l’Alberta au Canada bouleverse l’équilibre offre/demande en Amérique du nord (USA, Canada, Mexique). Pour ceux qui pensent que l’électricité peut remplacer le gaz naturel, sachez que 45% des capacités de production d’électricité aux USA sont des centrales thermiques au gaz et que 96% des nouvelles capacités installées sont des centrales au gaz…
Cause aggravante à la production du gaz naturel au Canada, les sables bitumineux attirent une partie des capitaux destinés gaz naturel. Du gaz naturel est consommé pour la production du pétrole des sables bitumineux. Ils freinent le financement et ils augmentent la pression sur la demande…
Le problème du marché du gaz naturel en Amérique du nord est l’éloignement des zones de production. Il n’y a pas de gazoduc avec la Russie, l’Afrique de l’Ouest ou le moyen Orient, et pour transporter le gaz il n’y a pas d’autres solutions que le Gaz Naturel Liquéfie (GNL) et des méthaniers…
Comme je vous l’écrivais il y a 3 ans, le prix du gaz va continuer à monter en Amérique du Nord. Le GNL, le méthane de houille ou l’exploration dans le Grand-Nord ne se développeront qu’avec des prix élevés du gaz. Vous lirez un peu partout que la spéculation et les hivers trop froids sont responsables de la hausse du prix du gaz, et comme pour le pétrole les causes structurelles seront ignorées au profit d’explications conjoncturelles plus ou moins judicieuses.

Ce qui va arriver équivaut à tomber en panne sèche entre deux stations service…

Dr Thomas Chaize

Ce contenu a été publié dans Energie, Gaz naturel. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *