La production mondiale d’or depuis 1840 3/3 : Histoire.

Cette troisième partie est un petit résumé de quelques grandes dates de la production d’or depuis 160 ans afin d’avoir quelques repères chronologiques. Une première partie traite des découvertes et des évolutions techniques du 19ème et une seconde des différents facteurs qui ont marqués la production mondiale d’or du 20ème. Il est question en partie de politique monétaire à la fin du 20ème car cela à beaucoup changer la situation de l’or et donc sa production.

petit dessin de la production mondiale d'or

I . Les grandes découvertes du 19ème siècles.

La production d’or avance en fonction des grandes découvertes de gisements d’or et de nouvelles techniques de production.

a) La Californie et l’Australie.

– La Californie.

En 1848, de l’or est découvert en Californie par James Marshal et August Sutter dans le canal d’écoulement d’une scierie. Ils tentent de garder la nouvelle secrète mais rapidement la nouvelle fait le tour du monde et la Californie devient le nouvel Eldorado des chercheurs d’or, servant ainsi de moteur au développement de la Californie qui connait alors une énorme croissance démographique grâce aux chercheurs d’or.
En 1849, un gisement d’or est découvert dans la Sierra Nevada, dès lors commence le développement de la célèbre « mother lode » longue de 200km.
1890, dans le Colorado, on découvre de l’or à « Cripple Creek », le minerai a une teneur en or de 19 onces.

– L’Australie.

En 1850, Hammond Hargraves retourne en Australie après un séjour en Californie persuadé que son pays offre les mêmes caractéristiques géologiques que la Californie. Il trouve de l’or dans un affluent de la rivière Macquarie dans le New South Wales. En 1851, on découvre de l’or à Ballarat et à Bendigo Creek. Néanmoins, les meilleurs gisements d’or alluvionnaire sont vite épuisés. En 1855, il n’est plus possible alors de chercher de l’or seul avec sa « batée », il faut créer des groupes de personnes, investir dans du matériel et chercher l’or beaucoup plus profond.
La Nouvelle-Zélande connait elle aussi une ruée vers l’or en 1861, à Dunedin, jusqu’en 1871 elle produit un 500 000 oz d’or.

b) L’Afrique du sud.

Les diamants sont découverts en Afrique du sud avant l’or. Malgré de nombreuses recherches, l’or est difficile à trouver car il n’y a pas de pépites, pourtant sous leurs pieds se trouve le plus riche gisement d’or au monde. C’est en Février 1886 que George Harrison découvre de l’or en piochant pour extraire des pierres pour construire une ferme. Il connait les gisements Australiens, il reconnait la roche porteuse d’or. C’est un gisement énorme de 40 milles à faible teneur d’or proche de Johannesburg. Mais, l’exploitation de ce gisement demande beaucoup de capitaux et de moyens techniques, c’est ainsi que les diamantaires en prennent le contrôle des gisements avec leurs compagnies. Le problème est que les anciennes méthodes utilisées en Californie et en Australie à base de mercure pour séparer l’or du minerai étaient à peine rentables. Mais, heureusement, le procédé au cyanure permet ensuite à ces gisements d’être rentables. En 1898, l’Afrique du sud devient pour la première fois le premier producteur mondial d’or avec ¼ de la production mondiale.

c) Alaska et Canada.

– L’Alaska.

En 1898, trois scandinaves, Jafet Linderberg, John Brynteson et Erik Lindblom découvrent de l’or sur le fleuve Anvil. Après quelques années, la production devient la 1ère des Etats Unis malgré des conditions de production très difficiles du fait du climat froid de l’Alaska. Après les premiers chercheurs d’or, ce sont des grandes compagnies avec de plus gros moyens qui assurent la production.

– Le Canada.

En Colombie britannique, l’or est exploité depuis 1860, les sites sont des “placers” et des gîtes “filoniens”. Mais en 1896, Robert Henderson et George Washington Carmack découvrent dans la rivière Thron-Diuck ( qui deviendra par la suite Klondike) de l’or. Rapidement une ville fut construite mais les biens courants manquent et les conditions de vie sont comme en Alaska très rudes. Cependant, cela ne décourage pas les chercheurs d’or, qui après la Californie partent pour le Yukon. Les prospecteurs ont ramassé l’essentiel de l’or en 1900.

d) Evolution technique.

– Les premiers chercheurs d’or du Far West utlise une simple bêche et un récipient métallique qui est appeler la « batée ». Le sable est lavé dans un récipient avec un mouvement circulaire pour que les sédiments les plus légers partent dans l’eau de la rivière, seuls restentle sable et l’or.
– Ensuite cette méthode rudimentaire est perfectionnée avec une sorte de longue caisse en bois dans laquelle l’eau s’écoule. Il y a des taquets qui sont placés pour retenir les particules les plus lourdes, c’est le « long Tom ». Ensuite, c’est le « Sluice », des couvertures en laine sont placées sur le fond du canal en bois pour arrêter les particules les plus fines d’or.
– Ensuite, le mercure est utilisé en bout de « Sluice » pour que la poussière d’or s’amalgame avec le mercure.
– Mais Robert, William Forrest (médecins) et John Macarthur trouvent une solution aux problèmes d’extraction de l’or. En 1887, ils déposent un brevet pour un procédé au Cyanure. Le minerai est réduit en poudre et envoyé dans un réservoir avec une faible teneur en cyanure de potassium. La solution dissout l’or mais pas le minerai. Ensuite, on ajoute de la poussière de zinc et l’or précipite. Cette méthode permet d’extraire de l’or de minerais à faible teneur en or et de récupérer tout de même 96% de l’or contenu. C’est le procéder Macarthur-Forrest, il permet l’exploitation des énormes gisements à faible teneur d’Afrique du sud.

II.Les crises et la monnaie au 20ème siècles.

a) La première et la seconde guerre mondiale.

Au début de la guerre, 59 pays sont rattachés au système de l’étalon or, à la fin de la guerre tous ces pays l’avait quitté. A leur entrée en guerre, les Etats-Unis arrêtent leur exportation d’or, ils reprennent en 1919. En 1922, l’usage de la monnaie étrangère comme réserve pour les banques centrales fut adopté pour économiser l’usage de l’or (réunion de banques européennes).
En mars 1933, Roesevelt met fin au lien entre le dollar et l’or, il interdit la thésaurisation et l’exportation d’or. En 1934, il autorise à nouveau l’exportation mais la thésaurisation domestique reste interdite.
La deuxième guerre mondiale fait chuter les productions mondiales d’or en monopolisant toutes ressources humaines et matérielles.

b) L’or et l’économie.

L’argent et l’or sont utilisés comme monnaie au 19éme siècle. Mais, au 20ème siècle, seul reste l’or dans les différents systèmes monétaires. Le « Gold bullion standard » permet d’échanger ses dollars contre une certaine quantité d’or, sous certaines conditions, ceci oblige les banques centrales à posséder d’importantes réserves d’or.
Le 22 Juillet 1944, les accords de Bretton Woods sont signés, il en résulte la création du F.M.I et de la B.R.I.
Le F.M.I doit permettre une stabilité monétaire internationale et ainsi permettre à ces membres des déficits temporaires à la fin de la guerre. Chaque banque centrale doit avoir un certain pourcentage d’or et de devises étrangères en réserve.
Mais en 1969, les D.T.S (les droits de tirage spéciaux) apparaissent , ils permettent à certains pays de ne pas respecter les quotas en or et en monnaies.
Le 15 août 1971, Nixon suspend la convertibilité du dollar en or et demande au conseil du F.M.I une réforme de l’ensemble du système. L’adoption de ce projet a lieu à Kingston en Jamaïque le 1er octobre 1976. Les USA, à cause de leur déficit, doivent rembourser en or les dollars, ceci entraîne une hémorragie de leurs réserves d’or. Si la situation restait ainsi, il y aurait une obligation d’une plus grande rigueur budgétaire, mais la démonétisation de l’or a permit au USA ainsi qu’à d’autres pays de garder un déficit de façon régulière.
Néanmoins, cela comporte un avantage pour l’or, les transactions sont à nouveau autorisées sur le marché, le prix de l’or baisse dans un premier temps à cause des ventes du F.M.I.
De 1960 à 1969, est constitué un « pool » sur proposition de Washington, il a pour but d’intervenir sur le marché de l’or grâce à la mise en commun de leurs réserves d’or, mobilisables par l’intermédiaire de la banque d’Angleterre. Les membres du « pool » sont : USA, Angleterre, Allemagne, France, Italie, Belgique, Pays Bas et Suisse. Mais la baisse des réserves les oblige à arrêter le 18 mars 1968.

Graphique de la production mondiale d’or depuis 1840

Histoire de la production d’or

Les sujets abordés dans ce papier sont trop nombreux pour avoir été abordés en profondeur, cela permet de commenter les informations du graphique pour mieux les comprendre.
La production est rythmée au XIXème siècle par les découvertes géographiques et les évolutions des techniques de production de l’or. La première moitié du XXème siècles connaît deux ruptures de la production d’or avec les deux guerres mondiales. La production d’or de la fin du XXème vit aux rythmes des banques centrales et de leurs accords monétaires.
Les découvertes des gisements d’Amérique du nord, d’Australie et d’Afrique du sud ont déjà 150 ans. L’industrie minière arrivera t-elle à maintenir encore longtemps son niveau de production actuelle ?

Dr Thomas Chaize

Ce contenu a été publié dans Métaux, Or. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *