La production mondiale d’or : 1/3 Analyse des cycles.

Je dois avertir le lecteur qu’il y a deux types de chiffres sur ce graphique. De 1840 à 1900, la production mondiale d’or est donnée en millions de francs et après 1900, elle est donnée en tonnes d’or, mais cela ne change rien à cette étude. Je n’utilise pas l’analyse technique pour ne pas mélanger les différents travaux. Je souhaite juste mettre en valeur les cycles de production de l’or qui semblent très réguliers.

dessin la production mondiale d'or

I. Cycles réguliers de la production d’or.

Depuis 164 ans, la production d’or a des cycles réguliers entre les bas et les hauts.

a) Les sommets.- les quatre derniers cycles :

Il y a quatre sommets de production de l’or dans le monde, 1845, 1915, 1942, 1970 et 2001.
Voici leur longueur :
1870-1915 = 45 ans
1915-1942 = 27 ans
1942-1970 = 28 ans
1970-2001 = 31 ans
Si on regarde la moyenne de ces quatre cycles est de 32.75 ans entre chaque sommet de cycle.
– En 2001, la production semble avoir marqué un sommet avec 2600 tonnes de production d’or. Le cycle depuis le précédent sommet de 1970 est de 31 ans, alors que les trois précédents cycles sont de 33.3 ans.
– Sommes-nous vraiment sur un sommet ? Selon cette approche oui (selon d’autres approches également, mais nous verrons cela une autre fois).

b) Les creux de production de l’or.

– Les quatre derniers cycles :
Il y a quatre creux de production de l’or depuis 1840 : 1845, 1885, 1922, 1945 et 1975.
Voici leur longueur :
1845-1885 = 40 ans
1885-1922 = 37 ans
1922-1945 = 23 ans
1945-1975 = 30 ans
Si on regarde, la moyenne de ces quatre cycles est de 32.5 ans entre chaque creux de cycle.
– En 1975 la production a marqué un creux de 1200 tonnes de production d’or. Le cycle depuis les précédents creux est de 30 ans.
– Quand aura lieu le prochain creux ? Si l’on compte 32.5 ans depuis 1975, cela indique un creux de production en 2008.

c) Les creux et les sommets de production de l’or sont réguliers.

– Les sommets arrivent tous les 32.75 ans et les creux tous les 32.5 ans. Il est étonnant de voir comment chaque creux et chaque sommet sont espacés par le même nombre d’années.
– Même les chiffres moins précis de 1840 à 1900 vont dans le même sens.

Les cycles de la production mondiale d'or

II. La baisse de production  de l’or.

Les périodes de baisses de la production ont-elles des similitudes ?

a) Qu’elle est l’amplitude des baisses de la production de l’or?

Qu’elle est l’amplitude de baisse entre un sommet et le creux suivant ?
1870-1885 = 200 millions de francs de baisse = 26.7% de baisse
1915-1922 = 223 tonnes d’or = 31.7% de baisse
1942-1945 = 358 tonnes d’or = 32% de baisse
1970-1975 = 280 tonnes d’or = 18.9% de baisse
Si on fait la moyenne de toutes ces baisses : 27.3
Une baisse est en moyenne de 27.3% de la hausse qui la précède.

b) Qu’elle est l’amplitude des baisses de production de l’or dans le temps ?

Combien de temps dure une baisse après un sommet ?
1870-1885 = 15 ans de baisse
1915-1922 = 7 ans de baisse
1942-1945 = 3 ans de baisse
1970-1975 = 5 ans de baisse
La moyenne de ces quatre baisses est de 7.5 ans.
Les quatre cycles de baisse de production de l’or ont duré en moyenne 7.5 ans.

c) Si 2001 est un sommet ?

Si 2001 est un sommet et que l’on applique ces statistiques, voilà ce que cela donne :
– En 2001, la production d’or a été de 2600 tonnes d’or. Si on soustrait la moyenne des précédentes baisses de production de 27.3%, le prochain creux de production est à 1890 tonnes d’or (regardez la flèche rouge sur le graphique).
– La moyenne des quatre dernières baisses de production est de 7.5 ans. Si on ajoute cela au sommet de 2001 on obtient 2008-2009.
– La projection des statistiques des précédents cycles de baisse de l’or donne une baisse de la production de 1890 tonnes pour 2009.

Les cyles de la production d'or depuis 1840

III. Explication.

Il est possible de faire un certain nombre de remarques sur ces cycles de production de l’or.

a) Des remarques d’ordre historiques :

Sommet de 1870 = date de la guerre franco-allemande et il y a une baisse de la production des anciennes découvertes aurifères du milieu du 19ème.
Sommet de 1915 = date de la Première Guerre mondiale.
Sommet de 1945 = date de la seconde Guerre mondiale.
Sommet de 1971 = c’est la crise pétrolière.
Sommet de 2001 = Il peut y avoir différentes raisons que j’évoquerai dans une autre analyse (il existe différents facteurs structurels possibles qui sont longs à expliquer et déjà bien connus des spécialistes, comme le pic de production, la baisse de l’investissement et de l’exploration).

b) Les objectifs sont t-ils précis ?

On utilise ici une approche particulière pour avoir une opinion de l’ampleur de la baisse de la production si cela se passe comme dans les précédents cycles. On obtient un ordre de grandeur de la baisse de la production. C’est-à-dire 1890 tonnes de production d’or pour 2008-9. Il faut mettre cela en relation avec d’autres approches et comparer.

c) Mon avis.

– Il y a des personnes qui diront que cela n’est pas possible, que la production de l’or va continuer à augmenter comme elle l’a déjà fait depuis 1900, et que les prix de l’or descendront en bas de 300$, voir 200$.
– Je crois l’inverse, que la production continuera à baisser en dessous de 1890 tonnes, car nous avons atteint un pic de production. N’oubliez pas que ce qui est vrai pour l’or est encore plus important pour l’argent.
– Cet article est le premier d’une série sur la production d’or dans le monde à long terme.

Graphique de la production d'or depuis 1840

Pour résumer, on peut dire que si les cycles s’appliquent comme les précedents cycles, il est possible qu’en 2008-2009 la production d’or baisse à 1890 tonnes, ce qui implique une hausse des prix de l’or puisque la demande elle ne semble pas vouloir baisser, mais c’est un autre sujet.
Dans cette analyse de la production d’or, il est juste question des cycles et de chiffres. Dans deux autres analyses, j’étudierai cela sous le jour de l’analyse technique et de l’histoire pour expliquer les différentes périodes de hausse et baisse qui s’expliquent par les progrès techniques, les guerres et la situation économique.

Attention, ceci n’est que l’avis d’un perma bull sur le secteur de l’or, c’est donc à consommer avec la plus grande modération.

Dr Thomas Chaize

Ce contenu a été publié dans Métaux, Or. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *