La production mondiale d’or, la population et de la masse monétaire.

Les investisseurs contrariants aiment quand le prix de l’or est bas, quand la majorité des investisseurs est déprimée et que la production d’or décline dans l’indifférence générale. En 2010 avec la hausse du prix de l’once d’or, la hausse de la production d’or, la passion généralisée des investisseurs pour l’or, l’investisseur contrariant s’inquiète. Le monde va-t-il être submergé d’or avec la hausse de production d’or ?

I. Les grands pays producteurs d’or en 2010.

1. La Chine.

En Chine, la production d’or a augmenté pour la onzième année consécutive. La Chine est encore le premier producteur d’or au monde, pour la troisième fois de  l’histoire avec 345 tonnes d’or.  Parmi les pays producteurs d’or, la Chine se singularise encore cette année avec une nouvelle croissance de sa production d’or qui évolue à contre-courant de la tendance long terme des grands pays producteurs d’or. La Chine annonce déjà que sa production d’or devrait passer à 400 tonnes d’or dans les trois prochaines années.

2. L’Australie.

L’Australie est le second producteur d’or au monde avec une production de 255 tonnes d’or en 2010 (+15%), mais demeure 20% en dessous de son niveau de production de 1998.
Les USA ont une production d’or qui décline depuis 1998 (-37%) ; leur production d’or s’est stabilisée aux alentours de 230 tonnes depuis 4 ans.

3. Afrique du sud.

La production d’or de l’Afrique du Sud continue à décliner ; encore 1er producteur en 2006, après un siècle de règne, 2ème en 2007 et 4ème en 2010. La production d’or de l’Afrique du Sud a diminué de 80% en 40 ans. La production d’or chinoise en 2010 ne représente que le tiers de la production sud-africaine de la fin des années 60…

4. La Russie

La Russie maintient sa production d’or au même niveau ; elle a produit 190 tonnes d’or.

5. Le Pérou.

La production d’or du Pérou demeure en dessous de son record de 2005 (208 tonnes d’or) avec 170 tonnes d’or produites en 2010. Le Pérou possède plus de trois cents mines et producteurs d’or, mais plus de la moitié de la production provient de deux grandes mines d’or (-22% en 2010) et d’une région d’orpaillages de la forêt amazonienne (+4% en 2010).

6. Indonésie.

L’Indonésie a produit 120 tonnes d’or en 2010, -27% depuis son maximum de 2006 ; la moitié est produite par une seule grande compagnie et sa production a décliné de 7% en 2010.

7. Canada.

Le Canada demeure largement en dessous de son niveau de production de 1941 (166 tonnes d’or) et 1991 (177 tonnes d’or) avec 90 tonnes d’or produites en 2010.

La part des petits pays producteurs d’or (Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Ghana, Kazakhstan, Mali, Maroc, Mexique, Ouzbékistan, Papouasie, Philippines, Tanzanie…) représente plus du tiers de la production mondiale en 2010 contre moins de 10% en 1969. Pour trouver de nouveaux gisements d’or, les compagnies minières doivent aller chercher de plus en plus loin, dans les déserts, les forêts tropicales et les régions polaires les derniers grammes d’or disponible.

II. Pic de la production mondiale d’or ou fin de cycle ?

En 2009 et 2010 je vous annonçais la possibilité d’une hausse temporaire de la production mondiale d’or, conséquence de la baisse des coûts due à la crise de 2008 et je vous confirmais une nouvelle fois le pic de production de l’or en 2001. Depuis, la production mondiale a augmenté de 240 tonnes d’or en 2 ans ; elle était de 2 500 tonnes en 2010.

Le graphique de la production mondiale d'or depuis 1980 par chaize thomas

production mondiale d’or

Il est aujourd’hui légitime de s’interroger sur la pérennité de cette hausse de la production mondiale d’or : en 1980 dans une situation similaire la production d’or a augmenté et fait baisser le prix de l’once d’or pendant 20 ans.
1° : De 1970 à 1980 il y a eu une baisse, puis stagnation de la production mondiale d’or et hausse des prix (divergence positive). Les prix étaient trop bas depuis plusieurs décennies, les mines d’or fermaient pour arrêter de produire à perte, leurs coûts de production étaient au-dessus des prix de vente.
Ensuite de 1980 à 2001, pendant 20 ans, la production mondiale d’or a augmenté et le prix de l’once d’or a baissé (divergence négative). Les mines d’or produisaient de plus en plus pour compenser la baisse du prix de l’once d’or de 850 dollars à moins de 250 dollars l’once…
2° : De 2001 à 2008, nous avons eu une baisse de la production d’or et une hausse des prix, de 2008 à 2010  (divergence positive). La production d’or a diminué de 340 tonnes et le prix de l’once a triplé. Les prix étaient trop bas pour inciter l’ouverture de nouvelles mines d’or et l’exploration.

Le graphique di prix et de la production mondiale d'or

Prix et production d’or

Depuis 2008, la production d’or et le prix de l’once d’or vont dans le même sens. Normalement dans cette situation, dans un cycle « normal » nous devrions tôt ou tard être en situation de surproduction et nous inquiéter pour le prix de l’once d’or. La hausse du prix de l’once d’or depuis 10 ans devrait entraîner surproduction et faire baisser le prix de l’once d’or (divergence négative). La hausse du prix de l’or incitant les compagnies minières à ouvrir de nouvelles mines d’or, produire plus et explorer de nouvelles régions.
Mais depuis 2001 les vieux modèles de cycles sont obsolètes, depuis que l’or a atteint son pic de production. Nous sommes aujourd’hui dans une sorte de super cycle en « terra incognita ».
Les coûts de production se sont légèrement et temporairement stabilisés chez certains producteurs suite à la crise de 2008. Avec la légère baisse (ou stabilisation) des coûts de production des mines d’or et la hausse du prix de l’once d’or, nous avons eu une augmentation temporaire de la production mondiale d’or.
Mais ce n’est qu’une pause et non pas un changement de tendance, structurellement rien n’a changé. D’ici 1 à 3 ans,  la production mondiale d’or diminuera à nouveau, car aucun pays ne sera en mesure de produire les 1 000 tonnes d’or de l’Afrique du Sud des années 60.

III. La production d’or en 2010, 2020 et 2030.

La production d’or a été multipliée par 2.1 de 1959 à 2010, dans le même temps la population mondiale a été multipliée par 2.2, ce qui fait que l’on produit plus ou moins la même quantité d’or par habitant qu’en 1959.
Quand on fait le rapport entre la production mondiale d’or et la population mondiale on peut voir que la production d’or a été de 0.36 gramme par habitant en 2010, ce qui est proche de la moyenne des 100 dernières années. La moyenne, depuis 100 ans, de la production mondiale d’or est proche de 0.37 gramme d’or par an et par habitant.  Si l’on estime que la population mondiale sera de 7.2 milliards en 2020 et 8.2 milliards en 2030 cela nous donne une production d’or « nécessaire » de 2 803 tonnes d’or en 2020 et 3 034 tonnes d’or en 2030. A horizon de 1 à 3 ans la production mondiale d’or peut encore légèrement augmenter, mais à horizon de 10 ou 20 ans elle baissera, faute de réserve de bonne qualité. Une divergence va apparaître entre une augmentation de la population mondiale et la diminution de la production d’or. Le monde va produire moins d’or avec une population qui augmente et une croissance de la masse monétaire exponentielle.
La masse monétaire US, M3,  a été multipliée par 35 uniquement de 1959 à 2006 (depuis mars 2006 la banque fédérale US ne communique plus la quantité de dollars imprimée)

Le graphique de la production mondiale d'or avec la croissance de la population et M3 USA

Nous arrivons à un point où la croissance de la population mondiale et la croissance exponentielle de la masse monétaire demeure, alors que celle de la production d’or est très sérieusement menacée. Pour King Hubert la coexistence du système monétaire et des ressources n’est possible que quand les deux systèmes évoluent au même rythme.
«Nous sommes dans une crise de l’évolution de la société humaine. Elle est unique dans l’histoire humaine et géologique. Ce n’est jamais arrivé avant et ne se reproduira pas. Vous ne pouvez utiliser le pétrole qu’une fois. Vous ne pouvez utiliser les métaux qu’une fois. Bientôt tout le pétrole va être brûlé et tous les métaux extraits et dispersés.»
«L’échelle de temps n’est pas des siècles, mais des décennies.»
«King Hubbert: Science’s Don Quixote,» février 1983 « Geophysics magazine».

Dr Thomas Chaize

Ce contenu a été publié dans La production d'or dans le monde, Métaux, Or. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *