Énergie et métaux pour 2007

En ce début d’année, je voulais faire une sorte de petit bilan sur l’énergie, les métaux et leurs perceptions dans le monde journalistique et économique, tout un programme…

Dessin Énergie et métaux pour 2007

I. Hier :

En 2001, 2002, 2003, investir dans l’or ou le pétrole était assimilé à : incompétence et bêtise. En parler, condamnait le malheureux au dédain et aux railleries, alors, bien souvent ses facultés intellectuelles étaient remises en cause pour avoir eu de pareilles idées. Ceux qui ont eu la légèreté de s’intéresser trop tôt à l’or, l’argent, le charbon, ou encore au pétrole ne me contrediront pas sur l’accueil glacial que leurs placements ont eu à ce moment là.

II. Aujourd’hui :

  • L’once d’or est passée de 250$ à 720$, l’once d’argent, elle, de 4 dollars à 14 dollars, le baril de pétrole de 15$ à 75$, la livre d’uranium de 15$ à 70$, enfin le prix de la tonne de charbon a doublé. Nous pourrions naïvement croire que les septiques d’hier ne peuvent plus nier l’évidence…
  • Erreur faible d’esprit ce n’est une pas hausse, vous avez mal compris c’est une Bulle…. Ceci sous entend que cette bulle va se terminer, se dégonfler, disparaître, de fait l’once d’or va retourner sagement en dessous de ses cours de production, le pétrole jaillir de terre par un coup de baguette magique et que, quelques découvertes miraculeuses d’un savant fou vont résoudre les problèmes énergétiques du monde ( c’est l’opinion des économistes, scientifiques = magiciens).

Graphique du prix de l'or, du charbon, du pétrole et de l'uranium en 2006

III. Demain :

  • En 2007, on va probablement continuer à vous dire un peu partout que :
    Le baril de pétrole va retourner sagement à un coût plus bas grâce à une hausse miraculeuse de la production mondiale d’or noir.
    Les grandes compagnies mondiales de pétrole vont découvrir plus de pétrole et que les USA, la Chine et l’Inde n’auront plus besoin d’énergie.
    Les mines d’or ne vont pas fermer si le prix de l’once d’or baisse
    Les producteurs de zinc vont trouver des banques pour leur prêter des centaines de millions de dollars afin d’explorer et de construire des mines pour produire à perte.
  • On vous expliquera encore que la hausse du zinc, du charbon, de l’uranium, du pétrole, du plomb, de l’étain, du cuivre, du nickel, du platine, du palladium, du gaz naturel, de l’aluminium, du molybdène, du titane, du fer, du cobalt, de l’argent ne sont que l’œuvre de quelques sombres hedge fund machiavéliques ou d’une nouvelles crise géopolitique.
  • Beaucoup plus rares seront ceux qui vous diront que les matières premières sont dans une tendance haussière à très long terme, pour être plus claire :
    + La hausse du prix du baril de pétrole rend intéressante toutes les autres formes de production d’énergie à partir d’énergies fossiles : uranium, gaz, mêmes les plus démodées et polluantes comme le charbon. Ainsi, certaines énergies renouvelables deviendront rentables.
  • Partout dans le monde, dans chaque tonne de minerais extraits, le contenu en métal est de plus en plus faible. En conséquence, il faut donc traiter plus de minerais pour produire la même quantité de métal (or, argent, cuivre, zinc…). Les gisements se situent de plus en plus loin (régions désertiques, besoin de construire des routes, longs trajets) et de plus en plus profonds (exemple typique : les gisements d’or en Afrique du sud à plusieurs kilomètres de profondeurs). De ce fait, l’extraction des métaux est de plus en plus dépendante des prix de l’énergie….

Le point de vue dominant (journalistes, économistes…) était, en 2000-2003, que l’or, l’uranium, le zinc, l’argent et le pétrole n’avaient pas d’avenir, aujourd’hui elles sont trop chères et donc toujours sans avenir….
L’investisseur contrariant en sera donc ravi, mais le message est répété si souvent que l’on peut douter de son propre point de vue. Il faut donc avoir une idée très claire du long terme (haussier à 5, 10, 15 ans) pour ne pas faiblir dans les moments de doute des corrections à moyen terme ( petite vagues de baisse de 6 à 18 mois ). La tendance principale est toujours à la hausse, les vagues de baisse sont normales mais dangereuse, donc attention a ne pas achète n’importe quoi, n’importe quand.
Pour 2007 on ne change pas de cap et on regarde loin devant, fondamentalement rien n’a changé pour les métaux et l’énergie.
Attention ceci est l’opinion d’une personne qui s’intéresse aux matières 1er depuis trop longtemps pour être objectifs.

Dr Thomas Chaize

Ce contenu a été publié dans Energie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *