Le prix et le coûts de production de l’or

Je n’ai pas écrit de sujet haussier sur l’or depuis Le prix du pétrole avril 2009, c’est pourtant mon sujet favori. Pour le pétrole les données sont peu accessibles (bel euphémisme), alors que pour l’or, si vous savez chercher, vous pouvez avoir beaucoup d’informations sur la production, les teneurs, les méthodes…, enfin presque tout ( les stocks officiels des états…).
Vieux réflexe pavlovien, multi séculaire, on surveille la production d’or, on compte, on pèse, on regarde qui achète, qui vend, etc. Mais ce qui nous intéresse c’est le coûts de production de l’or.

1° La fièvre de l’or.

La crise systémique de 2008 a provoqué ensuite une fièvre de l’or de 2009 à 2011. Une fois que les investisseurs ont contracté le virus de « la fièvre de l’or » vous ne pouvez plus rien faire! L’or est passée de 700 dollars l’once à 1900 dollars. Le problème c’est que l’or s’est alors dangereusement éloigné de ses fondamentaux, de ses coûts de production. D’où ma discrétion sur le sujet ces dernières années (je ne suis pas là pour être négatif sur les matières premières, j’attends que ça passe).
Il y avait une deuxième chose louche, l’or intéressait beaucoup trop de monde. Les journaux faisaient leur première page sur le prix de l’or, la télévision des reportages, les boutiques de rachat d’or fleurissaient un peu partout (vous remarquez qu’elles ont disparu). Pour les investissements, quand tout le monde est d’accord, le précipice n’est jamais bien loin.

2°Les coûts de production de l’or.

Aujourd’hui nous ignorons l’or, les médias sont plus dans une tendance « nouvelle aire du pétrole pas cher« , tout un programme! Mais, surtout, l’or se rapproche des coûts de production des grandes compagnies minières.
Les coûts de production! Le genre de détails terre à terre qui n’intéresse personne et qui ne vend pas de rêves.
Ce que tout le monde remarque c’est la hausse du prix de l’or, mais ce que beaucoup ignore c’est la hausse des coûts de production. Depuis le creux de 2000 les coûts de production de beaucoup de mines d’or ont au minimum quadruplé (mauvais esprit , non ce n’est pas de l’inflation!).
Au moment de la crise de 2008 les coûts de production « Total production Cost » des douze plus importants producteurs d’or, soit un peu plus du quart de la production mondiale, étaient dans une fourchette comprise entre 300 et 500 dollars l’once. En 2014, ces coûts de production « All-in costs sustaining cost » (changement de norme) de ces mêmes compagnies sont compris dans une fourchette allant de 779 à 1 053 dollars l’once…
La différence entre les deux normes, en bref, c’est que la seconde englobe plus de choses que la première. Vous pouvez donc considérer, très grossièrement, que vous pouvez rajouter 20-30% au « total production cost » de 2008 pour avoir le « All-in costs sustaining cost » d’aujourd’hui.

Le prix et le coûts de production de l'or depuis 1992

Le prix et le coûts de production de l’or

3° Les coûts de production = ligne de flottaison.

Les coûts de production de l’or de ces grandes compagnies sont en quelque sorte la ligne de flottaison du prix de l’or (la vérité est plus complexe mais l’image demeure intéressante). Si le prix de l’or baisse en dessous des coûts de production, vous comprendrez aisément que cela ne peut être que temporaire ou leur production s’arrêtera. Ce qui fait que le prix de l’or, comme le bouchon que l’on jette à l’eau remontera.
Certains objecteront, gain de productivité et baisse des coûts de production!
Savez-vous comment font les mines pour baisser les coûts de production en ce moment? Elles vendent ou ferment les mines les moins rentables, les coûts de production baissent un peu et leur production aussi. Il y a peu ou pas de gains de productivité. Mon petit doigt me dit que nous devrions avoir un début de baisse de la production mondiale d’or cette année.

Attention, je ne vous dis pas que la baisse de l’or est terminée (je ne le pense pas). Il me semble que la zone des 1 000 dollars soit un support psychologique important et il correspond aussi, plus ou moins, aux coûts de production de ces grandes mines d’or (leur moyenne pondérée est à 966 dollars l’once). L’or s’approche des coûts de production des mammouths du secteur, il n’intéresse plus les foules, alors soyons contrariants, patients et attendons les soldes !

Dr Thomas Chaize

Ce contenu a été publié dans La production d'or dans le monde, Le prix de l'or, analyse technique et fondamentale, Métaux, Or, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *