Le pétrole depuis 150 ans : trois crises

Le pétrole a terminé l’année avec un prix au baril en dessous de 44 dollars. Après la baisse la plus violente de l’histoire du pétrole, beaucoup en oublient que le prix du pétrole, en moyenne annuelle pour 2008, était de 100 dollars. Cet évènement n’a eu lieu que 3 fois en 1 siècle et demi…
Je veux vous montrer qu’une hausse du prix du baril de pétrole, à plus de 100 dollars en moyenne annuelle, est un événement rare. Il ne faut pas que vous sous estimiez l’importance de la prochaine grande vague de hausse du prix du pétrole.

1. 1864 : Le pétrole pour l’éclairage.

1864 : un an avant que John Davison Rockefeller ne crée la Standard Oil Compagny qui régnera ensuite sur le raffinage aux USA et dans le reste du monde.
Le pétrole, nommé huile de roche, était alors transporté dans des barils de whisky. Son utilisation se résumait alors aux lubrifiants, aux médicaments et à l’éclairage. Le pétrole avait l’inconvénient de produire une intense fumée noire et dégageait une mauvaise odeur quand on l’utilisait dans les lampes à huile,on lui préférait l’huile de baleine. En 1855, George Bissel permet de faire disparaître ces inconvénients par un nouveau procédé de raffinage. La demande devient alors très forte pour le pétrole, il est encore produit de façon artisanale par l’essorage de linges trempés dans le pétrole. Un formidable engouement a lieu, le pétrole remplace alors l’huile de baleine. La demande fait grimper les prix et c’est ainsi que les prix dépassent les 100 dollars le baril (corrigés de l’inflation) pour la première fois en 1864. En 1857, le colonel Drake utilise à Titusville en Pennsylvanie les techniques pour le forage du sel avec succès et invente le premier derrick. Malgré la très forte demande de pétrole, cette technique aboutit à une surproduction de pétrole quelques années plus tard et les prix du pétrole s’effondrent.
La seconde grande vague de hausse de cette ampleur a lieu 113 ans plus tard au moment de la guerre Iran/Irak en 1980.

2. 1980 : La guerre Iran/Irak.

Le conflit entre le troisième (l’Iran de l’Ayatollah Khomeyni) et le quatrième (l’Irak de Saddam Hussein) producteur mondial de pétrole enflamme le détroit d’Ormuz et bouleverse totalement l’offre mondiale de pétrole. La production de pétrole de l’Iran passe de 5,9 millions de barils de pétrole jour en 1976 à 1.3 en 1981, l’Irak passe de 3,4 millions en 1976 à 0.9 millions en 1981. Le marché mondial perd 5.8 millions de barils/jours, ce qui représente 10% de la production mondiale de pétrole. Ajoutons à la baisse de production de ses deux pays, le passage fortement perturbé des pétroliers dans le détroit d’Ormuz qui relie le Golf Persique à l’Océan Indien. Il transite alors plus du ¼ de la production mondiale de pétrole par le détroit d’Ormuz. Les prix du pétrole flambent. Le prix du baril de pétrole atteint 36,83 dollars en moyenne annuelle ce qui fait, une fois corrigé de l’inflation, 93 dollars. La troisième vague de hausse a lieu 28 ans plus tard.

3. 2008 : Stagnation de l’offre.

Pour la presse et à la télévision, l’explication n°1 à la hausse des prix du pétrole est la spéculation des hedge fund, la qualité de l’information économique était sans doute meilleure en 1864.
Le prix du baril de pétrole n’a connu ce type de « fièvre du pétrole » que trois fois en 150 ans. C’est un phénomène extrêmement rare, il a toujours été provoqué par un changement majeur de l’offre ou de la demande :
En 1864, c’est le résultat d’un manque de production face à une énorme hausse de la demande.
En 1980, baisse brutale de l’offre suite à une guerre entre deux des principaux producteurs.
En 2008, ce n’est pas la spéculation mais la stagnation de l’offre face à une forte demande. Elle est en partie alimentée par la croissance chinoise, provoquant la hausse des prix du baril de pétrole et non la spéculation. Les spécialistes de la spéculation sont les banques non les barils pétrole.

Les pics à 100 dollars le baril se rapprochent de plus en plus, 116 ans séparent le n°1 et le n°2, 28 ans entre le n°2 et le n°3, combien entre le n°3 et n°4 ?

Le graphique du prix du pétrole depuis 150 ans

Le prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole s’est approché de la zone des 100 dollars trois fois dans l’histoire du pétrole, c’est un événement exceptionnel qui a toujours eu pour cause un manque de pétrole :
– 1864 : Technologie de production archaïque.
– 1980 : Guerre entre producteurs dans une zone stratégique.
– 2008 : Stagnation de l’offre mondiale de pétrole

La prochaine fois que le pétrole reviendra dans la zone des 100 dollars (en moyenne annuelle), il sortira probablement d’un canal vieux de 150 ans. L’explication du phénomène sera alors un changement structurel majeur : le pic de production du pétrole.

« Croyait au pétrole, toute chute n’est pas une raison d’angoisse mais une occasion d’acheter » John Davison Rockefeller

Dr Thomas Chaize

Ce contenu a été publié dans Energie, Pétrole. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *